Difficile d’écrire un article de blog sur cet ouvrage sans en dévoiler les éléments clés…

Mignonneries et hypocrisies sont les deux mots que je retiens pour qualifier l’histoire décrite dans ce livre.

L’auteur a une écriture douce, agréable, emplie d’émotions des plus tendres aux plus tragiques.

L’histoire c’est celle des « Promis » : Yuki jeune japonaise est promis 15 ans avant sa naissance à Takahito. Tous deux issus de familles riches et puissantes de Tokyo.

Par un rituel aussi étrange que cruel les deux familles ont scellés leur pacte 15 ans avant que les tourtereaux ne naissent ! Nous sommes dans le Japon des années 1920. J’étais sidérée.

Les parents ont eu bien de la chance d’avoir des enfants et puis d’avoir un garçon et une fille car vu les mentalités, un mariage entre personnes du même sexe « ça l’aurait pas fait » J

 Une fois le décor planté, on suit l’histoire de ces tourtereaux au travers des yeux de Yuki, la promise. On rencontre les personnes clés de sa vie d’enfant, d’adolescente puis d’étudiante. Ses nourrices, ses parents, un français dont elle tombe amoureuse aussi … Yuki est amoureuse de la France, de sa culture. Le Promis lui, incarne l’archétype du japonais traditionnel. Il a des idées arrêtées sur tout, surtout sur les geishas…

 On découvre aussi la vie d’Ise, pauvre japonaise, amie de toujours de Yuki.

L’ouvrage se lit assez bien. J’ai beaucoup apprécié le ton et le vocabulaire. L’auteur est dans la douceur et la fermeté à la fois.

L’issue de l’histoire est terrible : surprenante, attendue, hypocrite, lâche, douce et belle à la fois.

Bravo à l’auteur qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne !

 

A lire !