Jolie découverte à la médiathèque ce weekend.

Je vous parle ici de ce livre, que j’ai lu d’une traite dimanche matin en prenant mon petit déjeuner… (bon ok j’ai du coup mis 2h30 à prendre mon petit déjeunerJ).

 Dans cet ouvrage on suit la vie de Tonio, un adolescent handicapé physiquement depuis sa naissance (ses jambes n’ont jamais bougé) et les personnes qui gravitent autour de lui. Sa maman, qui parait presque folle, son père absent ou mort on ne sait pas bien, Lola la petite amie de son oncle, qui vient du Cap Vert et puis Kevin, le fils de la voisine, frappé par son père et très mauvais à l’école.

 Dès les premières pages on se doute que l’auteur ne fait pas dans la dentelle. On ne tombe jamais dans la pitié ni le misérabilisme. Pas de mièvrerie mais du vrai, du langage propre sans chichi.

Au début on se dit « waouh, il y en a qui n’ont pas de chance dans la vie ». Puis on suit la vie de Tonio. Tonio est une espèce d’ « adolescent des cavernes » qui ne sort de sa tour en banlieue parisienne que pour les visites médicales une fois par trimestre. Peu à peu sa vie va changer grâce à Lola. L’auteur nous parle souvent du père absent physiquement mais présent par le biais de ses virements mensuels…

Les langues se délient, Tonio qui avait perdu l’usage de la parole après le départ de son père de la maison finit par la retrouver doucement, mais surement.

La fin est triste et pleine d’espoir à la fois.

 Je vous le recommande… et pars dès à présent finir mon Marcel Pagnol :)

 Si vous voulez d’autres avis, regardez par là BiblioObs en parle ici :